Appareils orthodontiques

Appareils orthodontiques

Plusieurs types d’appareils, fixes et/ou amovibles peuvent être utilisés en fonction des pathologies et de leur degrés de gravité.
Les appareils orthodontiques permettent, selon chaque cas, d’aider à aligner les dents, rééduquer les muscles et/ou modifier la croissance des maxillaires.

Les appareils mobiles

– Les gouttières : Ces dispositifs orthodontiques rééduquent les mâchoires en les aidant à retrouver de bons déplacements physiologiques. Il peuvent se situer au niveau de la mâchoire inférieure comme supérieure selon les cas.

– Les aligneurs : Ils constituent une alternative aux appareils fixes, à la différence qu’ils réalignent la denture sans utiliser de brackets ou de fils métalliques. Les aligneurs sont très discrets et peuvent être ôtés lors des repas, du brossage des dents ou pour passer du fil dentaire.

– L’écarteur palatin : Il permet un élargissement du palais et de l’arcade de la mâchoire supérieure. Un système de vis et de plaque est utilisé pour induire une séparation des os du palais.

– La force extra orale : Elle a pour but de ralentir la croissance de la mâchoire supérieure tout en maintenant en place des dents postérieures et en ramenant vers l’arrière les dents antérieures. Ce dispositif se présente sous forme d’un fil rigide relié à un élastique entourant la tête du patient.

– Les mainteneurs d’espace amovibles : Ils sont constitués d’une résine qui vient s’appliquer sur les gencives et les dents adjacentes. Ils remplissent le même rôle que les mainteneurs fixes. L’espace étant assuré à l’aide de crochets ou d’une dent factice.

– Les appareils de contention : Ces dispositifs, prenant généralement appui sur le palais du patient, empêchent les dents de revenir à leur position initiale lors d’un traitement orthodontique.

– Les pare-chocs : Ils permettent d’éviter le contact entre les dents et les joues ou les lèvres. Ce qui évite que les muscles faciaux, dans le cas de certaines pathologies, viennent exercer une pression trop importante sur la denture.

Les appareils fixes

– Les appareils fixes : Les appareillages orthodontiques les plus communs sont composés de bagues, fils (arcs) et/ou brackets (attaches). Les bagues se positionnent sur l’ensemble des dents et servent au maintien du fil métallique. Les brackets sont, quant à eux, collés sur la partie externe des dents antérieures (molaires et prémolaires). Les arcs corrigent l’alignement des dent en exerçant une pression sur celles-ci. Ils doivent être réglés régulièrement lors de vos rendez-vous chez l’orthodontiste. Ce processus peut prendre quelques mois à plusieurs années selon chaque patient.

– Les mainteneurs d’espace : Ils permettent de garder ouvert un espace entre 2 dents dans le cas où une dent de lait serait tombée de manière prématurée. Cela permettra de conserver la place lors de l’apparition de la dent définitive.

– Les appareils spéciaux fixes : Certains appareils dits « spéciaux » peuvent être prescris pour corriger certaines pratiques comme la succion du pouce ou l’interposition linguale.

Votre orthodontiste est la seule personne habilitée à savoir si vous avez besoin d’un traitement orthodontique.
Un plan de traitement et la pose d’un appareil pourra alors être décidé sur la base d’un diagnostic établi sur les antécédents médicaux du patient.